Dans le cadre de la Biennale de la jeune création Mulhouse 017 Parc Expo, Mulhouse, 2017.

Car elle entend toujours le bourdon…soi-disant….dans l’oreille est une assemblée de sculptures hétérogènes participant à circonscrire le même espace, celui du corps langage.
Qu’elles soient signes, insignes, frôlant parfois la parure, ces sculptures articulent les outils de notre corps par lesquels le langage se dessine.
Capteurs sensoriels qui rendent intelligibles le discours, elles participent comme des ponctuations anatomiques au langage. Indicateurs sémiologiques, elles induisent une façon de recevoir le signifié.
Le titre est un extrait de la pièce de théâtre de Samuel Beckett «Pas moi» dans laquelle « Bouche » déverse un flot de paroles ininterrompues en quête d’un « je » qui semble complètement disloqué.

Article de Sandrine Wymann paru dans le 45ème numéro de NOVO, p45.